LogoActualites
  • FÊTE DU CHRIST ROI: messe avec le Père Frédéric-Marie Lauroua en vidéo en cliquant ici
  • Semaines Sociales de France les 27, 28, 29 novembre , à suivre sur leur site internet
  • méditation du chapelet tous les jeudi à 17h, St Jean-Marie Vianney
  • ATTENTION: REGLES DU CONFINEMENT POUR LES CELEBRATIONS A PARTIR DU 2 NOVEMBRE, célébrations suspendues sauf obséques avec limitations du nombre de participants à 30 personnes ; LES EGLISES DEMEURENT OUVERTES
  • Activités pastorales, foyers de la parole, Ecole de la Foi (pour adultes)..., adaptations suite au confinement: informations sur la FIP+ et sur l'agenda du site)

HOMÉLIE AUDIO DE CHAQUE JOUR (y compris le dimanche)
ET TEXTE POUR LE DIMANCHE
 
HomelieTexte
 
HomelieTexte du dimanche 8 novemenbre

LogoMotduCure

"

  • Frères et sœurs, aujourd’hui nous achevons notre année liturgique dans cette grande fête du Christ Roi. C’est un message d’Espérance que nous nous adressons à nous-mêmes. Oui, notre temps appartient désormais à la royauté du Christ ! C’est la seule royauté qui demeurera, la royauté du serviteur, de l’ami qui donne sa vie pour nous. Les rois disparaîtront, les présidents, les puissants aussi, les chefs de guerre surtout, les dominateurs, les orgueilleux…si leur règne ne sert pas celui de l’Agneau, ils ont déjà perdu car adviendra le règne du courage de l’amour, règne du primat de la justice, règne du secours de la compassion. La seule royauté qui vaille est celle du serviteur et c’est tout l’enseignement, révolutionnaire et permanent de l’évangile. Un enseignement que dans notre histoire chrétienne nous avons pu avoir si souvent du mal à incarner tant le culte du chef, la séduction des honneurs et de la puissance brouillent sans cesse notre conversion à cet ordre si différent. Cet ordre est celui de l’amour, celui de Dieu, si loin de l’interprétation que nous avons depuis l’aube de l’humanité et qui le représente comme une puissance jalouse de son pouvoir. Un signe pourtant, une présence, nous signifie ce règne et nous le donne dans toute la transcendance de l’amour : l’eucharistie. En ce nouveau temps où les conditions sanitaires exigent la prudence et où les autorités civiles, en suspendant les assemblées dominicales, nous demandent le sacrifice de nos communions, nous sommes appauvris de cette présence si précieuse pour nous qui en vivons. Ne soyons pas étonnés ni fâchés que ceux qui ne la connaissent pas, ne comprennent pas la valeur qu’elle a pour nous : c’est inévitable, il faut vivre de l’eucharistie pour en mesurer l’incroyable valeur et importance ! En Gironde comme dans tous les diocèses de France, les pratiques autour de ce manque qu’est la communion se diversifient au point de devenir source de division entre chrétiens. Ont droit aux reproches les pasteurs qui célèbrent églises ouvertes et provoquent ainsi, sans le vouloir, des rassemblements, et sont également critiqués les prêtres qui n’assurent pas, comme d’autres le font, un service de distribution de la communion dans les églises le dimanche à tous ceux qui le désirent et s’y préparent. Le choix dans notre secteur fut de ne pas retenir cette distribution de la communion séparée de la célébration de la messe. Je sais combien il est difficile de ne pas pouvoir communier, mais je crois aussi que Dieu répond toujours au désir de communion de ses enfants et donne à tous ceux qui désirent le recevoir la grâce de sa présence de la même manière que s’ils communiaient. Cela s’appelle la communion de désir et n’a rien d’un pieux mensonge pour apaiser les esprits. Il s’agit au contraire de savoir si nous doutons que « Dieu ne fasse pas justice à ses élus qui crient vers lui jour et nuit ? », savoir si nous doutons que même lorsque la communion au pain de vie nous est empêchée, Dieu puisse répondre à notre désir en se donnant à nous avec la même plénitude de présence. Croyons en la toute puissance de l’amour divin dont la grâce ne peut faire défaut à celui qui l’aime ! Offrons avec humilité la pauvreté de ne pouvoir communier pendant 2 dimanches encore pour toutes les souffrances de nos frères. Laissons la parole qui clôt la révélation biblique dans le livre de l’Apocalypse prendre vie en nous : « Que l’homme assoiffé s’approche, que l’homme de désir s’abreuve gratuitement, Amen ! ».père Frédéric-Marie Lauroua, 22 novembre »

Appel financier pour la paroisse du père Frédéric-Marie:"Chers frères et sœurs, votre générosité lors du premier épisode de confinement nous a permis de maintenir à l’équilibre les finances de la paroisse de Pessac, mais de nouveau nous avons besoin de vous, pour limiter les conséquences de l'absence de quêtes et de casuels et pouvoir répondre au coût minimum de fonctionnement. Pour soutenir votre communauté chrétienne je vous propose, dans la mesure de vos moyens, de verser l'équivalent de vos offrandes de quêtes du mois. Pour cela trois moyens sont à votre disposition :

- Un dépôt de chèques à l'ordre de votre paroisse dans les boîtes aux lettres des accueils de St Martin ou St Jean-Marie-Vianney.

- Un don sur le site du diocèse de Bordeaux qui ouvre droit à une déduction fiscale en suivant ce lien : https://bordeaux.catholique.fr/solidarite-paroisses.

- Une inscription momentanée ou permanente par mail au service de la quête prélevée qui permet de remplacer le don manuel au cours de la messe par un don automatisé par prélèvement mensuel sur votre compte bancaire ou postal.

Pour plus d’information joindre l’économat diocésain par l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Merci par avance pour votre soutien. Avec toute mon amitié et ma prière, père Frédéric-Marie."


PartageonsJeunes

Solidarite paroisseSolidarite autres