LogoActualites

  • Lecture de l'Évangile selon Saint Jean avec le père Frédéric-Marie
    Samedi 25 mai à 17h15 dans la salle HLA de l'église Saint Jean-Marie Vianney

  • Pélerinage Paroissial Arcachon - église du Moulleau - Dimanche 26 mai 2024
    Inscription obligatoire, via un flyer disponible au fond des églises, ou fiche d'inscription
    ici

    Pelerinage-2024-05-03-Affiche
    Départ à 7h30 de Saint Jean-Marie Vianney

  • Ecole de la foi avec le père Frédéric-Marie
    Samedi 1er juin à 17h dans la salle HLA de l'église Saint Jean-Marie Vianney
    Ouvert à tous !

  • Spectacle - La Troupe
    Groupe de comédiens amateurs réunis par le Secours catholique
    Samedi 1er juin 2024 à 19h30 en l'église Saint Jean-Marie Vianney
    • 19h30 - punch de la fraternité
    • 20h00 - spectacle biblique
    • 21h00 - concours de chants

  • Fête de la Diaconie du diocèse, 1er et 2 juin 2024
    La fête de la Diaconie approche à grand pas
    Fete-Diaconie-Diocese-Juin-2024 Fete-Diaconie-Diocese-Juin-2024
    «TOUS ACTEURS DE LA FRATERNITÉ »
    • Samedi 1er juin - Grande journée du diocèse
      Inscriptions à la journée diocésaine du 1er juin : voir agenda de la paroisse
    • Dimanche 2 juin : Bandas à la sortie des messes de Saint Jacques et Saint Martin
    • Dimanche 2 juin de 12h30 à 17h en l'église Saint Jean-Marie Vianney (rue Félix Faure) :
      Apéritif et auberge espagnole (porter couverts et un plat à partager)
      Ateliers de 15 mn environ autour de 7 thèmes
      Action de grâce

  • Nuit des églises 2024
    Nuit-des-Eglises-2024


  • Situation de nos frères de Palestine et du Liban    → Ici ←

  • La lettre pastorale de Mgr James et le livret de présentation 2023-2024 de la paroisse de Pessac, en version imprimée, sont à votre disposition dans les 3 églises et près des accueils.

  • Soutenir nos prêtres aînés en 2024 !
    Campagne diocésaine pour permettre aux prêtres âgés de pouvoir vivre dignement.
    Vous pouvez donner par chèque (à déposer à l’accueil d’une de nos églises), flyer au fond de l’église, par carte bancaire sur le site donnons-bordeaux.catholique.fr ou, dans le cadre de l’IFI, « faire un don ». La Fondation Nationale du Clergé.
    Merci à tous !

Dossier sur la lutte contre les abus sexuels dans l'Église de France    → ici


LogoMotduCure



MOT DU CURÉ DU DIMANCHE 26 MAI 2024

Frères et sœurs, des prophètes sont-ils, comme dans l’Ancien Testament, au milieu de nous, qui nous parlent au nom de Dieu ? Jésus n’est-il pas l’ultime prophète et avec lui la prophétie n’a-t-elle pas trouvé sa parole définitive ? Qu’ajouter à ce que l’Évangile nous transmet ?

Cette question m’est venue à l’esprit alors que je relisais dans la Bible le récit toujours aussi savoureux de l’épisode du prophète Jonas à Ninive. Jonas fuit tout d’abord la demande Dieu car il n’est jamais facile d’aller dire à un peuple nombreux ce qu’il n’a pas envie d’entendre : leur injustice et ses conséquences. Ninive doit être détruite !

Comme on n’aime pas les mauvaises nouvelles, un porteur de mauvaise nouvelle n’est jamais bien reçu et celui qui dénonce notre injustice l’est moins bien encore. Jonas a donc de bonnes raisons de fuir sa mission sauf que, finalement, la Baleine qui l’a avalé alors qu’il avait été jeté par-dessus bord par l’équipage du bateau sur lequel il se trouvait, va le rejeter sur les rivages de la grande ville.

Le voici au point de départ et il va finalement s’exécuter ; à son plus grand étonnement et contre toute attente, l’annonce de l’injustice des ninivites et l’imminence de la destruction de la ville va les convertir. Jonas en prendra ombrage parce qu’il passe pour un menteur, or sa mission est accomplie : Dieu en effet ne nous met pas devant nos injustices pour nous condamner mais pour nous toucher et nous convertir tant qu’il est temps. Dieu ne nous prévient pas du danger pour nous mettre dans l’anxiété, mais pour que nous évitions que cela arrive.

Si Jésus a dit l’essentiel, il parle encore en notre temps, nous avons bien des prophètes, mais les écoutons-nous ? Déjà en 1971, dans sa lettre apostolique Octogesima adveniens, le pape Paul VI, tel un prophète de notre temps, prévenait notre humanité que « par une exploitation inconsidérée de la nature, l’être humain » risquait « de la détruire et d’être à son tour victime de sa dégradation ». Comment être plus explicite ? N’est-il pas édifiant que 50 années plus tard, François reprenne cette parole prophétique dont se sont fait l’écho, d’une manière ou d’une autre, tous nos papes depuis Paul VI ?

Nous pouvons dès lors nous interroger : avons-nous entendu cette prophétie et, surtout, la croyons-nous vraiment ? Nous entendons sur le sujet beaucoup de paroles opposées, certains allant parfois jusqu’à soupçonner une manipulation des foules, pour des raisons difficiles à saisir, par la peur qu’engendrent les messages alarmistes sur la situation environnementale. Si une enquête de l’IFOP de 2023 intitulée « Parlons Climat » nous rassure sur le fait que seulement 1% des catholiques sondés nient le changement climatique, 34 % cependant doutent de l’affirmation centrale des nombreux rapports scientifiques repris par l’enseignement des papes, à savoir l’activité humaine, cause première des désordres que nous constatons.

Serons-nous des ninivites atteints de surdité, ou serons-nous un peu attentifs à l’écoute de la parole de notre Saint Père pour le laisser nous inviter à sauver la ville ? Et si, à cet effet, nous commencions à lire la lettre Laudato si en priant ?

Bien fraternellement, Père Frédéric-Marie Lauroua


Partageons Jeunes

Solidarite paroisse Solidarite autres

Saint Joseph
2021 - année Saint-Joseph