LogoActualites 
  • Horaires des messes du Week end: samedi 18h30 à St Jean-Marie Vianney, dimanche 9h30 à St Jacques, 10h30 à St Jean-Marie Vianney et 11h à St Martin (cliquez ici)
  • du 11 au 18 octobre: SEMAINE MONDIALE MISSIONNAIRE
  • Les 17 et 18 octobre: appel pour aider au financement des études des 9 séminaristes du diocèse de Bordeaux
  • POUR TOUTES CELEBRATIONS DANS NOS 3 EGLISES ET REUNIONS DANS LES SALLES PAROISSIALES, LES CONDITIONS DE SECUTITE SANITAIRE SONT ASSUREES (distanciation physique, gel hydo alccolique, désinfection, port du masque et consignes affichées); Donc venez rejoindre votre communauté et pour toute réservation de salles contacter le secrétarait (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • Reprise des activités pastorales, foyers de la parole, lecture de l'Evangile de St Jean le samedi 24 octobre de 17h à 18h et engagement de l'Ecole de la Foi (pour adultes) prochaine rencontre le lundi 2 novembre de 20h à 22h, salle Henri Lac-Ariet, St Jean-Marie Vianney: contact sur la FIP+ informations paroissiales, aux accueils et sur l'agenda du site: inscriptions pour l'école de la foi près du père Frédéric-Marie (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.))
 
Homeliedudimanche
 
   
 
HomelieTexte    

LogoMotduCure

Le mot du curé du 18 octobre 2020 : « Notre annonce de l’évangile n’a pas été chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint ». Frères et sœurs, quelle est belle, cette parole de Saint Paul! Cette façon dont il affirme qu’il a reconnu l’action de l’Esprit Saint à l’œuvre parmi ses frères… Et le signe qui le convainc, c’est que la parole n’est pas restée simple discours, mais elle s’est faite chair dans leur foi active, leur charité travailleuse, leur espérance solide. Quels seraient les signes les plus probants de cette vitalité divine ? La prière de ce dimanche qui célèbre l’élan missionnaire nous en donne les éléments. Le signe d’une foi vivante, n’est-ce pas l’audace des prophètes, la réponse à l’appel de Dieu par un « Me voici, envoie-moi ! » plein de confiance ? Y a-t-il un âge pour être envoyé ou ne plus l’être ? Abraham part à 77 ans ! Y a-t-il une compétence ou une limite à l’annonce de la bonne nouvelle ? Moïse est un prophète bègue ! Y a-t-il une maturité minimum, une expérience nécessaire ? L’ange Gabriel appelle une jeune fille ! « Comment cela peut-il se faire ? », questionne Marie. Chacun de nous est en droit de se dire : « La mission n’est pas pour moi, il y a des personnes d’exception appelées pour cela, alors comment me demander à moi d’évangéliser ? ». Il est normal de se sentir démuni devant l’appel du Seigneur à le suivre et surtout à se laisser envoyer. Certains diront le « envoie-moi » comme s’il avait précédé le « me voici ! » tant ils ont le désir de témoigner. Mais la majorité d’entre nous n’envisagent le « envoie-moi » que parce qu’ils se sont refusés d’être ingrats envers Dieu qui leur a manifesté tant d’amour. Notre « me voici » a été suscité par l’appel « Viens, suis-moi ! ». Sans cette initiative, nous n’aurions jamais pris la route. Mais « suivre » n’est pas « passer devant » et c’est pourtant ce à quoi nous invite l’envoi du Seigneur. Osons nous laisser envoyer, être les témoins qui anticipent la rencontre ! Par une prière audacieuse, osons passer devant, osons durant cette année sous le signe de la mission inviter à partager notre foi ! » père Frédéric-Marie Lauroua "


PartageonsJeunes VuLuReu

Solidarite paroisseSolidarite autres