LogoActualites
      • A l'appel du pape François, 2021: année St Joseph (jusqu'au 8 décembre, parcours spirituel avec l'icone de St Joseph, prière à St Joseph...)
    • Les messes du week end et en semaine sont maintenues aux horaires habituels (tenant compte du couvre feu à 19h) Une messe supplémentaire est prèvue à compter du 18 avril le dimanche à St Martin à 17h30 pour permettre une meilleure répartition en nos 3 églises tenant compte du respect des consignes sanitaires: POUR CHAQUE MESSE, IL EST DEMANDE D'ETRE A L'HEURE POUR PERMETTRE D'ETRE ACCUEILLI DANS DE BONNES CONDITIONS ET EVITER DE PERTURBER LES CELEBRATIONS .
    • Méditation du chapelet tous les jeudi à 17h, St Jean-Marie Vianney
    • Messes en semaine : consulter l'agenda; suite aux conditions sanitaires, les messes du soir avancées à 18 h
    • Activités pastorales, foyers de la parole, Ecole de la Foi (pour adultes)...,suspension de l'activité des accueils adaptations suite au confinement: informations sur la FIP+ et sur l'agenda du site)

HOMÉLIE DU DIMANCHE
  HomelieTexte   HomelieTexte du dimanche 8 novemenbre  

LogoMotduCure



    • LE MOT DU CURE du 9 mai:"Frères et sœurs, la fête de l’Ascension inaugure Jeudi ce temps du Cénacle où, pour l’Eglise, Jésus est présent sans l’être, où son absence se mue en une autre présence, en nous, et au milieu de nous. Jusqu’à l’Ascension, Jésus apparaissait encore, par moment, il réconfortait, encourageait. Il était déjà là sans l’être, mais les apôtres avaient sûrement chaque jour le secret espoir d’une visite en « chair et en os » ! Pas facile à vivre car si le lien se distendait par rapport à la présence effective de Jésus avec ses disciples telle qu’ils l’avaient vécue pendant 3 ans, ils savaient cependant qu’il était encore toujours susceptible de les rejoindre et nul ne pouvait faire le « deuil » de sa présence. L’Ascension marque le départ définitif, une prise de distance volontaire et nécessaire de la part de Jésus afin que les apôtres prennent la main. Quelle responsabilité ! Dans le récit de l’Ascension, tous restent à regarder en haut, là où Jésus vient de se dérober à leur regard. On le comprend, ils sont sidérés ! « Il n’est plus là », se disent-ils sans doute, « Nous sommes laissés à nous-mêmes et surtout il nous a laissé l’Eglise et ce témoignage à porter « par toute la terre ! ». Moment très déstabilisant : ils restent là parce qu’ils ne savent que faire. Ils restent là comme pour dire à Jésus : « C’est une blague ! Tu vas revenir ? » ou comme signe de ce dialogue intérieur : « C’est un rêve, on va se réveiller et il sera là avec nous ! ». Moment fondateur de leur maturité spirituelle : les disciples vont devoir être les témoins, les hérauts de ce message, et devoir veiller sur l’Eglise naissante. Il ne faut pas, dès lors, que nous leur reconstruisions un passé glorieux, sans place au doute, à l’à peu-près, à l’incertitude, à l’échec et au péché. Ainsi, dans la liturgie de cette semaine, un passage est à mes yeux édifiant pour nous : au chapitre 16 versets 1 à 10 des Actes des Apôtres, on découvre la mission des apôtres comme un fil qui se tisse sans qu’on n’en sache la trame à l’avance. Paul et ses compagnons essaient d’aller en Asie mais il semble que cela ne se réalise pas et ils l’interprètent, dans la foi, comme une possible volonté divine. Ils essaient la Bithynie : même empêchement… Les apôtres se découragent –ils ? Non, ils rebondissent et osent une nouvelle tentative à partir d’un songe de Paul. On devine l’improvisation, l’absence de plan sérieux, l’approximation de l’interprétation subjective : c’est là une évidence ! L’Eglise a commencé de cette façon, sans certitude, dans l’improvisation totale et le questionnement, avec plein d’envie et de confiance. Cette incertitude et cette improvisation peuvent nous effrayer tout comme elle a fait peur aux plus téméraires des apôtres. Quel sera le chemin de demain, qui le connait ? Aucun de nous ! Loin de nous arrêter, l’incertitude nous invite au contraire à oser ! Marchons, car c’est en marchant que nous découvrirons, ici et maintenant, le chemin du Seigneur en le traçant par nos choix et nos interprétations, à travers nos à peu-près et nos réussites, les voies de garage et les voies qui s’ouvrent ! Bonne semaine à tous," P. Frédéric-Marie
      • "ANNEE St JOSEPH: Le pape François nous invite à vivre cette année tous inspirés par la figure de Saint Joseph et l’enseignement de l’exhortation apostolique post-synodale « Amoris Laetitia » de 2016 dans laquelle il propose dans un regard chrétien une analyse et des perspectives, aujourd’hui, pour la famille.Nous sommes tous invités à faire nôtre cette mobilisation avec Saint Joseph jusqu'au 8 décembre 2021. :(lien pour s’inscrire en vue de recevoir l’icône   : Cliquer ici pour la réception de l'icone  et sur l'icone de St Joseph pour toutes informations sur l'année St Joseph)