Cet espace est ouvert à tous ceux qui désirent partager leurs ''petites joies''. Certains ont envie d' évoquer le temps de Pentecôte ou de Pâques ou Noël, d'autres préfèrent parler de leur post-confinement, les uns aimeraient juste déposer une photo, un message, les autres pensent plutôt offrir une prière, un chant ou un poème... Qui que vous soyez, fidèles parmi les fidèles ou paroissiens occasionnels, n'hésitez surtout pas : cette rubrique vous appartient!
L'adresse électronique communication@paroisse-pessac est ouverte à tous vos mails (pas trop longs, s'il vous plait...) en indiquant en objet ''Partageons nos petites joies''. Vos envois pourront être ensuite publiés sur ce site en préservant votre identité (merci de l'indiquer si tel est le cas)

Joies partagées

D'Hervé Blanchard publié avec retard (on s'en excuse bien sûr)

J'aime les tout petits clins d'oeil du hasard ? de la vie ? de Dieu ?
En voici un qui m'a fait tout de suite sourire à la lecture des textes du jour :

Aujourd'hui mercredi 11 juin la météo nous annonce une journée de pluie très abondante ...
Se lamenter ? attendre qu'il fasse beau ?
non non non !!!

... Petite blague du hasard = Lisons simplement le psaume de ce jour, (et réjouissons-nous des conséquences à venir promises avec la liturgie qui nous est donnée) :

(Ps 64 versets 10 -13 )

Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau :
tu prépares les moissons.
Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.
Tu couronnes une année de bienfaits ;
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d’allégresse.


Méditation dominicale du père Jean-Marie Roumégoux pour le 28 juin - Matthieu  10, 37-42  Fontaudin

Ces paroles de Jésus viennent tout de suite après celles où il déclare : « Je ne suis pas venu apporter la paix mais bien le glaive »  Aussi peuvent-elles nous désorienter voire nous scandaliser. Mais ne faut-il pas les comprendre comme l’invitation que nous fait Jésus pour savoir aimer en vérité : la préférence, la croix, l’accueil

La préférence

Pour aimer il faut exister, être soi. Devant Dieu devant les autres. Si nous sommes capables d’aimer, c’est parce d’abord nous avons reçu des marques d’affection, des paroles et des gestes. Normalement c’est dans une famille. Les parents donnent la vie  et chacun  dit à l’enfant : « Je veux que tu existes ».

L’enfant qui reçoit cette vie est invité à reconnaitre ce don et  doit assumer cette filiation. Tous nous souhaitons que les relations entre parents et enfant soient les plus harmonieuses possibles  ce qui n’est pas toujours le cas.

 Progressivement le fils prend son autonomie pour devenir lui-même, devient capable de dire « je ».

Nous n’oublions ce que nous devons les uns  aux autres et particulièrement à ceux qui nous ont donné la vie et ont assuré notre  éducation.

Nous  devons vivre pleinement notre situation vis-à-vis de Dieu : créature et fils. C’est bien cela qu’est venu nous révéler le Christ, Fils de Dieu et notre frère. Nous avons à nous aimer en Christ et donc reconnaitre à chacun sa qualité de fils de Dieu et frère de Jésus. Nous aimant en Chris nous reconnaissons sa présence en chacun de nous.

La croix

Dieu est au-dessus de tout il faut donc préférer Dieu à tout et le Christ revendique pour lui ce que l’on n’accorde qu’à Dieu. Il exprime par là son identité à Dieu. Il ne nous demande pas simplement de le préférer à ceux qui nous sont les plus chers, il va plus loin, il nous appelle à le préférer à notre propre vie : « Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera ». Jésus s’est engagé « résolument » dans la passion ; il s’est chargé de la croix par amour pour le Père, par amour pour ses frères. Il nous a préférés à sa propre vie. Quand il nous appelle à prendre la croix, il ne nous demande pas simplement  un dépouillement, il nous invite à aimer comme lui.

Nous sommes devant ce paradoxe : quand quelqu’un veut son propre bonheur, il le compromet et s’expose à le perdre.

On n’aime pas sans donner. Aimer est ce qui donne un sens à notre vie, nous fait vivre et nous rend heureux.

Dans son dernier geste d’abandon sur la croix, Jésus reçoit la réponse du Père : la résurrection, la vie éternelle.

L’accueil

Nous avons tendance à nous réfugier dans de belles théories ou autres idéologies. Jésus traduit ses exigences d’amour par des gestes concrets. Il parle d’accueil, de donner un verre d’eau-fraîche.

Dans un monde souvent déshumanisé où règnent la loi du plus fort et la loi du profit, des gestes simples et gratuits sont à notre portée.

Le chrétien a pour autrui, particulièrement les petits,  les yeux et le cœur du Christ. Nous pourrons rappeler les rencontres de Jésus : avec Zachée, Lévi, Marthe et Marie, Nicodème, la Samaritaine, le bon larron.

Nous ferons nôtre cette réflexion de Éric-Emmanuel Schmitt dans une de ses pièces de théâtre : « Tout ce que tu gardes pour toi est perdu à jamais ; tout ce que tu donnes est  à toi pour toujours ».

En célébrant l’eucharistie nous rendons présent l’acte d’amour par lequel le Christ à donné sa vie. A ce don nous joignons le nôtre    AMEN


Pot pourri de musiques de Taizé par Emmanuelle Duville

Cliquez-ici


L’Enfance devenue Mère par Emmanuelle Duville

Quelle est cette chanson qui court et me fascine?

Ses notes me rappellent la tendresse du vent

La beauté de l'argile de ces vases d antan,

Rhapsodie de couleurs aux formes angevines…

Elle est celle de l’Enfance, insouciante et charmante,

Berceau de mes pensées, crèche de mes prières,

J’ai dessiné sur elle les contours qui enfantent,

Le dessein de ma vie s’est écrit dans la pierre…

Comme l'artisan façonne le vase a pris sa forme,

Celle d'une symphonie composée à la gouache…

La brise s'en est allée, l’orage gronde... il tonne!

Le ciel s est assombri... De l’Enfance on m’arrache !

Au milieu du chemin, un arbre majestueux...

Celui de la sagesse ? C’est au son de la valse

Que se tisse ma toile aux couleurs de tes yeux...

C’est une Enfant timide que la Mère remplace...

Sublime et infinie la tendresse maternelle,

Esquisse de l Amour divin née de ce Nous,

Estampe de la Mort devenue aquarelle,

Au firmament du jour où Toi et Moi fut Nous.


Aujourd'hui mercredi 11 juin la météo nous annonce une journée de pluie très abondante (par RVBL)

J'aime les tout petits clins d'oeil du hasard ? de la vie ? de Dieu ?
En voici un qui m'a fait tout de suite sourire à la lecture des textes du jour :

Aujourd'hui mercredi 11 juin la météo nous annonce une journée de pluie très abondante ...
Se lamenter ? attendre qu'il fasse beau ?
non non non !!!

... Petite blague du hasard = Lisons simplement le psaume de ce jour, (et réjouissons-nous des conséquences à venir promises avec la liturgie qui nous est donnée) :

(Ps 64 versets 10 -13 )

Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau :
tu prépares les moissons.
Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.
Tu couronnes une année de bienfaits ;
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d’allégresse.


 Le migrant par Emmanuelle Duville

Tu as traversé les océans de la misère

Porté par l’espérance d’un avenir heureux

Riche de l’odyssée d’un parcours tumultueux

Tu es le naufragé de nos cœurs de pierre... 

Dans le brun de tes yeux je relis ton histoire

L’avenir de nos pairs  se chante dans  ton sourire 

Nos forces s’uniront pour un monde meilleur

Nul ne distinguera les hôtes de leurs hôtes ! 

Le Monde s’ouvrira au rêves de chacun

Un seul et même soleil réchauffera les coeurs

De nos corps enlacés naîtra  l’enfance d’une aube

Ou la différence rime avec l’espérance 


 

Pour clore le mois de Marie et fêter notre Mère en ce jour tout particulièrement, cliquez ici pour écouter L'Ave Maria de Gounod


Trois en Un! Union d'Amour! par JJO

SteTrinit


Hymne à la nature par Emmanuelle

Nature! Tu nous appelles à nous fondre avec toi.

Quand tu grondes au matin de ta colère,

Nous pleurons avec toi les torrents du tourment.

Quand tu réchauffes nos coeurs,

Nous nous émerveillons de ta douce splendeur.

Et quand au printemps de ta renaissance tu te dévoiles à nous si frêle et si fragile,

Nous buvons à ta sève notre force de vie.

Pourquoi te faire du mal toi qui te fonds à nous,

Nous sommes les bourreaux du sang de notre sang!

Allons! Marchons d’un même corps!

Nous devons te sauver du mal qui nous dévore!

Nous t’offrons notre Amour plus fort que toute mort…

Et quand au crépuscule de nos combats de vie

Se lèvera enfin l’harmonie qui nous lie,

Tu nous acclameras!

Nous serons les vainqueurs de la Vie sur la Terre.


Une prière retrouvée. Envoi d'une paroissienne de St Martin

La sombre clarté de tes yeux gronde comme l’orage,

Et dans ton corps furieux, le désespoir fait rage,

Pourquoi tant de colère? 

J’ai perdu ma prière, pourtant si familière,

Elle m’a quitté ce soir , je voudrais être hier!

La douleur de mon corps a fait fort de mon sort,

Ma souffrance intérieure a frappé, plus fort que la mort...

Le calme est revenu, l’aurore s’est levée,

Paisible je t’ai lue, relue et répétée,

Comme un air familier je t’ai même chantée!

Comme une amie fidèle tu as rejoint mon âme,

De mes yeux apaisés sur mes joues coulent des larmes,

Des larmes remplies de mots qui te sont adressés,

En ce jour ou je croyais que tu m’avais quitté


Une veillée mondiale était organisée samedi 30 mai par CHARIS INTERNATIONAL (Service institué par le pape François en 2019)

 PentecoteLive


Poême pour la Pentecôte par Emmanuelle 

Dans le cœur de mon enfance 

Je relis le livre du bonheur innocent. 

Ce bonheur qui façonne et fait grandir... 

Ce bonheur qui s épanouit en l' esprit... 

Le souffle du vent l'emporte doucement

Pour le répandre avec tendresse... 

Le Bonheur a rendez-vous avec l'Amour

Chaque jour qu'il m est offert de vivre

Et dans la joie de la Pentecôte 

Puisse l 'Esprit Saint honorer ce rendez vous... 

Du Bonheur et de l' Amour qui ne font qu’un,

Dans le cœur des hommes devenus grands… 


Pentecôte ! Le Saint Esprit vient et nous prodigue ses dons par Jean-Jacques

 ASCENSION PENTECOTE JJO

 

C'est la fin du désert, nous voici de nouveau en chemin, en union de prières


Kiri te Kanawa. Laudate Dominum. W. A. Mozart apprécié par Sabine Bianco

Video


Toi l’étranger de mes matins… (envoyé par Emmanuelle DUVILLE).

Je n’avais jamais  vu les fleurs de ton regard,

Je n’avais pas su voir le soleil de tes yeux,

Je n’avais pas senti la chaleur de tes mots,

N’avais pas entendu la chanson de ton coeur,

Tu étais près de moi, 

Mais j’étais loin de toi,

Soudain tout a changé,

Les fleurs se sont ouvertes,

Le soleil a brillé!

Et les mots se sont mis à danser,

A danser, à danser,

Et la musique a dessiné des sons de toutes les couleurs!

J’ai compris que tu étais là,

Toi l’étranger de mes matins, 

Toi que je croisais chaque jour, chaque jour, chaque jour…

Et nos regards se sont croisés,

Des paroles furent échangées,

Je me suis mis à exister,

En t’offrant mon amitié...


Rêve d’un Monde… (envoyé par Emmanuelle DUVILLE)

Le soleil s’est couché ce soir dans mon coeur, 

à l’aube de mon désespoir,

Mais le vent a soufflé,

et l’oiseau a chanté,

balayant les abimes de mon chagrin,

au son d’un sifflement aussi pur qu’indicible…

Les embruns de mes larmes ont lavé mon âme salie par le péché…

me voilà enfin présentable pour oser t’approcher,

Ta main tendue me sourit et relit le livre de ma vie, 

épelant tendrement chacun de mes enfants…

Me voici éveillée de ce rêve d’un monde,

ou aucun n’est personne et chacun est Amour...


POEME DU TEMPS QUI PASSE ...(envoyé par Emmanuelle DUVILLE)

Du temps qui passe,

Je ne me lasse,

Je te suivrai,

sans me lasser,

et à ta coupe je boirai…jusqu’à m’enivrer!

De ta parole je me nourrirai ,

Je serai rassasiée,

sans me lasser je te dirai,

disciple de ton message sacré!

Et dans tes bras Marie,

enlacée je finirai,

pour traverser cet infini,

qu’enfin je connaitrai.


Une jolie comptine de Jean-Jacques Olivier

pere deconfinement


Un petit dessin de Jacques Dieu

pere deconfinement


Une petite joie de Marie-Thérèse CARLES

Rochers


Pour Toi Marie adressé par Emmanuelle Duville

Pour Toi Marie,

Je l’ai cueilli,

Ce doux muguet

Du premier mai.

D’Amour rempli,

Reflet d’Esprit,

Intime secret

De ta beauté.

C’est par Ton Oui,

Que dans nos Vies,

Tout a changé,

Nous sommes sauvés!


1 dessin de Jean-Jacques Olivier pour illustrer notre marche dans les pas de notre Pasteur Jésus-Christ

Bon pasteur


2 dessins de Jean-Jacques Olivier : Emmaüs et Au musée dans quelques années

FOI fragile, un seul remède Jésus-Christ et son indéfectible Amour

EMMAS 2020 04 26 155432  Dans quelques annes


REFLEXION OECUMENIQUE

Nos frères musulmans rentrent en ramadan…

Soyons en union de prière ,

ce temps privilégié pour eux fait presque immédiatement suite à notre temps de carême,

comme si ce temps de prière particulier prenait le relais de notre temps de prière de carême,

comme une bougie qui ne s’éteint jamais,

alors dans un élan oecuménique, parce qu’aux yeux de Dieu nous sommes tous frères,

que nos coeurs s’ouvrent davantage vers ces frères que nous ne connaissons peut être pas assez…

Et en communion, tout simplement, prions…

Emmanuelle Duville


Vacances confinées au 6 ... à Pessac 

voyage au 6 en pays confin dans mon jardin

Mon "carnet de voyage" de cette semaine passée en vacances confinées au 6 ...dans mon jardin à Pessac, en quelques croquis et photos.

J'y ai fait de belles rencontres avec une mésange, qui me fit patienter, mon nain de jardin avec qui nous avons eu une longue discussion  "et refait le monde" et la vierge de Fatima qui m'attends chaque matin avec sa bienveillance lorsque je ne suis pas au rendez vous. Les fleurs sont belles en cette période et fort odorantes entre les roses, le lilas, le jasmin et le chèvrefeuille; les tulipes ont souffert de la pluie des semaines passées mais feront bientôt place à la lavande et aux agapanthes. Ainsi la nature suit son cours des saisons et semble ignorer nos grands soucis de "petits hommes". La vie continue sur notre planète Terre.  Jacques Da Rold

 


Comme des perles

Un texte (<cliquez) de JJ Olivier


Les 4 bougies conte musical proposé par JJ Olivier

Video


Mascaronade

MascaronPoésie et humour de Patrick Lestienne (cliquez sur le mascaron)

 

 

 


Déconfinement

Rien de pessimiste, un petit clin d'oeil relatif à l'état du moment nous écrit Jean-Jacques Olivier

DECONFINEMENT


Récit d'une journée en EPHAD

Le père Jean-Marie Roumégoux nous relate sa journée à l'EPHAD de Fontaudin


Lourdes transmis par Paul Bioret

Video


POEME SUR LE BONHEUR DE CROIRE (Emmanuelle Duville)

Sil m’était donné…

S’il m’était donné de t’avoir vu, je te dessinerais sur tous les murs de mon quartier,

S ’ il m ’ était donné de t’avoir entendu, je te crierais par delà les rues de ma cité,

S ’ il m ’ était donné de t’avoir touché, je caresserais ces mains tendues tant ignorées,

Non, il ne m’a pas été donné, mais il m’a été offert de croire en toi,

Et je dis oui à ce cadeau,

Alors je te chanterai chaque jour de ma vie,

Et de ton Amour pour moi il en jaillira une douce mélodie aux couleurs du bonheur...


 

Quel jour sommes-nous ? C’est Dimanche, jour du Seigneur, jour de Joie par Jaques Da Rold

En ce temps où je demeure confiné, nom devenu commun et banalisé, étant passé en deux mois du statut de senior actif à celui de « personne âgée assistée », c’est-à-dire vieux avec une maladie chronique, le temps de la semaine perd ses repères. Il en est je suppose pour beaucoup d’entre nous. Heureusement la sortie des poubelles permet de se rappeler que la poubelle verte c’est le mardi et pour la grise le mercredi et le dimanche. Mais, est ce suffisant pour honorer le dimanche de sortir la poubelle le soir ?

Dans son encyclique Laudato Si, le pape François rappelle, au $237, que « ce jour, comme le sabbat juif, est offert comme jour de la purification des relations de l’être humain avec Dieu, avec lui-même et avec les autres. Le dimanche est le jour de la résurrection, le 1er jour de la nouvelle création …en outre ce jour annonce « le repos éternel de l’homme en Dieu ». Le dimanche, 1er jour de la semaine, n’est donc pas un jour à oublier malgré les repères temporels qui s’estompent avec à un agenda quasi vide, sauf de visites médicales, vide de tant de rencontres et de sens.

Et, pour bien le marquer en ce 19 avril, après les usuels temps de prière du matin avec RCF et la participation aux propositions du jour sur le site internet du secteur avec aujourd’hui le commentaire des textes du jour par le père Jean-Marie Lesbats, je me suis préparé pour aller à la messe du dimanche. J’ai revêtu mes habits du dimanche, une belle chemise et un pantalon autre que le « velours de la semaine » et le cœur en fête, je suis allé à la messe de 11h…  sur France 2 - le Jour du Seigneur puis avec KTO, ait reçu la bénédiction de notre pape François depuis Rome où il fêtait le dimanche de la Miséricorde et St Faustine.

Ce fut un « vrai dimanche », une grande Joie dominicale pour bien commencer la semaine.                                                                                  


Arrangement pour piano du Kyrie du Kyrie de la petite messe solennelle de Rossini

Proposé par Emmanuelle Duville qui nous dit "Je trouve cette oeuvre de Rossini tellement méditative…"


Un texte sur le confinement du chanteur Grand Corps Malade

Video


Hallelujah confiné - Pâques 2020

De la part du MCR

Video


Alléluia

Emmanuelle Duville propose l'écoute de l'Alléluia de Schutz


Christ est ressucité de Jacques Da Rold

Rsurrection 20X30 acrylique sur boisEn partage, cette illustration personnelle et libre de la Résurrection (d'après Grüdenwald),réalisation de ces 2 jours "si particuliers",
le Christ ressuscité allant à notre rencontre sur notre chemin d'Espérance, prêt à nous montrer les plaies de ses mains, de ses pieds et de sa poitrine, si comme St Thomas nous avions besoin de voir ..., mais , NOUS CROYONS. 

 

 

 

 


Et après que faire ?

Une réflexion de JJO


Emmanuelle Duville nous adresse :

Video


Réflexion sur la Croix de la Passion

Tour à tour la croix nous habite,

Nous sommes les cloués d’un moment,

Cloués au lit par la maladie, cloués dans la solitude,

Ils sont les cloués du présent,

Abreuvons les de notre amour,

Ils étancheront Notre soif !

Dans l’eau vive de nos espérances,

En un cercle de Vie se reflétera l’image de la croix.

Emmanuelle


Alleluia

Je vous transfère ci-après une prière que je viens de recevoir et que je trouve très belle pour la partager entre amis et paroissiens (cliquez sur le mot "prière").

A bientôt, bonne Semaine Sainte à toutes et à tous. Bernadette Arnaud


Un chef d'oeuvre de Méliton, évêque de Sardes :

Video